Accueil > Décision de justice 1600500 du 28/04/2017

Décision de justice 1600500 du 28/04/2017

Intitulé :

Tribunal administratif de la Polynésie française (TAPF)
Lecture du 28/04/2017
Décision n° 1600500 - SARL POLYDIAL c/ Polynésie française

Litige :

Par une requête enregistrée le 4 octobre 2016, présentée par la SELARL Fenuavocats, la société à responsabilité limitée (SARL) Polydial demande au tribunal : 1°) d'annuler les articles 2 à 5 de l'arrêté n° 4769 MSR du 8 juin 2016 autorisant l'association polynésienne pour l'utilisation du rein artificiel (APURAD), domiciliée à Paea, à exercer l'activité de soins « traitement de l'insuffisance rénale chronique par épuration extrarénale » selon la modalité « dialyse péritonéale à domicile » pour prendre en charge annuellement 40 à 65 patients ; 2°) de mettre à la charge de la Polynésie française une somme de 150 000 F CFP au titre de l'article L. 761-1 du code de justice administrative.

Dispositif :

Article 1er : Les articles 2 à 5 de l'arrêté n° 4769 MSR du 8 juin 2016 autorisant l'APURAD, domiciliée à Paea, à exercer l'activité de soins « traitement de l'insuffisance rénale chronique par épuration extrarénale » selon la modalité de la dialyse péritonéale à domicile pour prendre en charge annuellement 40 à 65 patients sont annulés.
Article 2 : Sous réserve des actions contentieuses engagées à la date de la présente décision contre les actes pris sur le fondement des articles 2 à 5 de l'arrêté n° 4769 MSR du 8 juin 2016, l'annulation prononcée à l'article 1er prendra effet à compter du 1er décembre 2017.   Article 3 : La Polynésie française versera à la SARL Polydial une somme de 30 000 F CFP au titre de l'article L. 761-1 du code de justice administrative.
Article 4 : Le surplus des conclusions des parties est rejeté.
Article 5 : Le présent jugement sera notifié à la SARL Polydial, à la Polynésie française et à l'APURAD.

Document d'origine :

Texte attaqué :


Page précédente